Trouver !
Generic filters
Exact matches only

Bardage extérieur

Le guide pour Tout savoir sur le baradage extérieur

Découvrez les différents types de bardage extérieur

Bardage bois et tavillon
Bardage composite, résine
Bardage fibro, pierre, céramique
Bardage alu, métal
Bardage finition enduit crépi
Autres bardages

Bardage - Isolation ventilée

Bardage

Le bardage est un revêtement de façade  posé comme finition extérieure souvent utilisé  contre les maisons en ossature bois. Derrière le bardage se trouve un châssis avec une isolation pour les structures chauffées.

Le bardage est aussi posé contre une façade maçonnée comme décoration. Certaines communes vaudoises au pied du Jura demandent à ce qu’une partie des façades soit recouverte de bois. Ils peuvent être posés de différentes façons:

  • par emboîtage visible ou invisible
  • à clin
  • par chevauchement à bords droits

 

Lors de la pose d’un bardage il est nécessaire de prévoir un espace de 20 cm entre le sol et le bardage pour éviter les éclaboussures et l’humidification permanente du bardage.

Façade ventilée 

Une façade ventilée est un système composé d’un châssis en bois ou aluminium (sous construction) posé contre un mur porteur en béton ou plus souvent une ossature bois. Le châssis supporte un bardage avec une lame (espace) d’air d’environ 3cm pour ventiler la façade. Ce système est appelé aussi façade rideau ventilée.

La façade ventilée est utilisée pour isoler une habitation par l’extérieur. D’où le nom de façade périphérique ventilée. C’est le système d’isolation le plus abouti mais le plus onéreux. 

Pose d’un bardage en bois naturel avec recouvrement peinture à Lausanne. Réalisation par Autour de la maison en 2010.

Le bardage en lame ou clin en bois - Le bardeau ou tavaillon

Bardage extérieur en bois posé à claire voie

Bardage extérieur en bois posé à clin

Le bardage en lame ou clin en bois

Le bardage en bois est de loin le plus utilisé. Il est économique, facile de montage et facile à se procurer. L’aspect naturel que le bois procure et souvent recherché. Les bardages en bois offre de nombreuses possibilités de designs et décorations de la façade extérieure grâce aux différentes essences de bois, aux nombreux traitements et recouvrements possibles, aux différentes poses verticales ou horizontales.

Le bardage en bois à tendance à s’altérer avec le temps en raison des changement météorologiques. Cette altération peut être plus ou moins rapide en fonction du bois choisi et de sa durabilité. 

Le bois demande un certain entretien pour en améliorer sa longévité.

Le bardeau ou tavaillon

Le bardeau, tavaillon, appelé en Suisse romande tavillon est utilisé comme revêtement pour les façades ventilées exposées aux pluies et aux vents. Souvent posé dans les régions rurales et alpines comme au Valais et dans le Jura, cette construction traditionnelle demande un savoir-faire.

Dans le Jura l’essence utilisée pour la fabrication des tavillons est l’épicéa tandis que dans les Alpes c’est plutôt le mélèze.

Les différents traitement et recouvrement du bois

Naturel sans traitement, grisaillement naturel

Le bois est sans traitement et sans finition, les essences de bois au naturel laissent place au grisaillement du bardage. 

Le grisaillement est un effet naturel de vieillissement du bois. L’aspect patiné naturel et la couleur grise unique tirent parfois vers l’argenté. Cet effet est plaisant pour son effet rustique et authentique. C’est un bois qui ne demande pas de traitement.

Naturel avec un traitement pré-grisaillement

La façade en bois naturel sans traitement exposée à la pluie et aux UVs grisaille ou vieilli  différemment en fonction de son exposition.

Les différentes teintes du bois peuvent être appréciées  ou dérangeantes.

Pour avoir un grisaillement homogène sur tout le bâtiment un traitement de pré-grisaillement est réalisé contenant des pigments gris.

Le produit utilisé est écologique, respirant et poreux. Un pré-grisaillement n’est pas une couleur mais un traitement du bardage. Inévitablement la couleur va avoir des nuances légères en fonction de son exposition.

Le pré-grisaillement permet de vieillir uniformément.

Huiler ou saturation

Saturer un bois avec un saturateur  préserve l’aspect naturel du bois. Il permet de le protéger des différentes agressions extérieures, il imprègne en profondeur les fibres en pénétrant dans les pores du bois.

Un saturateur acrylique à l’eau  est plus écologique qu’un solvant. Le saturateur au solvant est plus performant et efficace contre les champignons, les insectes avec une meilleure protection contre l’humidité.

Le saturateur est une solution facile pour entretenir un bardage, il n’est pas filmogène. Pas besoin de poncer avant l’application. Néanmoins la fréquence doit être tous les 2 à 3 ans, plus fréquente qu’une lasure.

Recouvrement peinture opaque

Le recouvrement de peinture est souvent appliqué sur les bardages des maisons et chalets. La peinture a une finition opaque et cache la veine du bois. Elle peut être appliquée sur un bardage neuf ou en rénovation.

  • Lames neuves:

Sur une lame neuve, il faut appliquer une couche de primaire suivie de deux couches de peinture de finition.

  • Lames à rénover

Avant de repeindre un bardage, il faut procéder à un ponçage ou un égrainage pour enlever l’ancienne peinture non adhérente puis appliquer une couche de fond suivie de deux couches de finitions.

Recouvrement lasure

La lasure garde la veine du bois visible convient pour le traitement du bardage, protège le bois. Il faut poncer ou égrener la surface pour faciliter l’imprégnation puis recouvrir de deux couches de lasure. Au gré de chaque rénovation, le bois a tendance à foncer. Seul un ponçage en profondeur en éliminant toutes traces de l’ancienne lasure permet d’éclaircir et de choisir une lasure plus clair

Le bois autoclavé 

Le traitement par autoclave est un processus de traitement qui permet de traiter le bois au plus profond pour le protéger des agressions externes tels que les insectes et champignons.  Le bois est traité avec un fongicide et un insecticide à faible dose dont le procédé d’imprégnation en autoclave permet de faire pénétrer le produit en profondeur.

La durée de vie du bois est multipliée par un facteur 6-7 lorsqu’il est imprégné en autoclave. Les bois tendres comme le pin, sapin et épicéa doivent subir un traitement en autoclave pour obtenir la classe 3 de durabilité et être utilisés comme bardage extérieur.

Le bardage thermo chauffé, rétification ou thermowood

Le bois thermochauffé est chauffé à une température de 240 °C. Après ce traitement, il résiste aux agressions des champignons et aux insectes xylophages. Ce traitement est énergivore mais naturel. Cependant cette technique de protection du bois est  préférable au choix d’un bois exotique. Le bois thermochauffé est plus rigide et cassant mais stable avec peu de dilatation.

Le pin est l’essence la plus utilisée pour la rétification*, la teinte évolue dans le temps vers un gris clair sous l’action des UV.

 

*Rétification: processus de traitement thermique du bois

Les essences de bois pour le bardage

Pin

  • Bois blanc clair
  • Le pin sylvestre résiste bien aux écarts de température

Epicéa

  • Bois blanc
  • Adapté pour les régions aux hivers rigoureux 

Mélèze

  • Bois blond orangé
  • Bois robuste
  • Souvent utilisé pour les chalets

Douglas

  • Bois rosé qui patine et devient gris
  • Sans entretien
  • Robuste et durcit avec le temps

Red Cedar

  • Bois brun rouge
  • Imputrescible
  • peu de nœuds

Chêne

  • Bois brun clair
  • Résiste bien aux intempéries
  • Vire au gris argenté avec le temps

Châtaignier

  • Bois brun clair avec présence de tanins 
  • Très résistant aux insectes et aux intempéries 

Sapin

  • Bois blond avec reflets argentés
  • Résiste aux hivers rigoureux
  • Protection naturelle face aux insectes

Robinier

  • Bois brun jaune
  • Naturellement résistant
  • Forte présence de tanins

Renonçons aux bois exotiques pour des questions d’écologie !

Les classes de durabilité du bois

Les essences de bois sont classés selon des critères qui définissent leur résistance aux facteurs externes. Ces classes permettent de définir quel bois utiliser pour quel usage. Ces classes de durabilité prennent en compte l’expositions à l’humidité et la résistance aux insectes et champignons. Certains bois ont déjà une résistance naturelle aux facteurs externes, alors que d’autres bois ont besoin d’un traitement.

Pour utiliser le bois comme bardage, il doit être au moins de classe 3:

  • Classe de durabilité 3.1: Bois pour l’extérieur qui peut subir l’humidité, mais avec des périodes de séchage. Il ne doit pas être en contact avec le sol. Ce bois peut être utilisé comme bardage ou lames de bois pour façades extérieurs soumis à des périodes humides et de séchage. Cette classe convient au climat de la Suisse romande.
 
  • Classe de durabilité 3.2: Bois qui peut être utilisé pour des bardages ou lames pour façades extérieures. Il ne doit pas être en contact avec le sol. Cette classe de bois peut être soumis à des périodes humides prolongées et dans des situations avec peu d’ensoleillement avec des moments de séchage et des zones ventilées. Cette classe est utile pour les zones de Suisse romande peu ensoleillées, proches de zones humides, avec un brouillard fréquent, en forêt ou les façades avec une situation au Nord.
 

Les essences de bois naturellement durable de classe 3 ou plus:

  • Pin
  • Douglas
  • Mélèze
  • Red Cedar
  • Robinier
  • Châtaignier
  • Chêne
 
Les essences de qui demandent un traitement par autoclave pour être au minimum durable de classe 3:
 
  • Epicéa
  • Sapin

Finition de la surface - Type de lame - Fixation - Pose

Finition de la surface:

Le bois peut être travaillé et offre par conséquent une multitude de finitions possibles. On peut tout d’abord choisir la finition de sa surface pour donner une apparence plus ou moins brut du bois. Il y a principalement trois finitions de surface des lames de bardage en bois.

  • Brut de sciage
  • Raboté
  • Raboté et poncé

Il est également possible de jouer avec le type de lame utilisé pour apporté un aspect plus traditionnel ou alors plus moderne à la façade. La pose sera différente en fonction du choix de la lame.

  • Le bardage à emboîtement
  • Le bardage à recouvrement
  • Le bardage à claire voie

En fonction du type de pose choisi, il est possible ou non de rendre invisible la fixation.

Finalement, la pose peut être faite de manière verticale ou horizontale. La pose de bardage horizontale est la plus fréquente. Cependant, la pose de bardage verticale apporte à la maison une impression de hauteur et offre un bon ruissellement des eau de pluie.

Le bardage en bois recomposé - composite

Le bardage en bois recomposé-composite

Les lames ou clins en composite sont l’alternative aux bois exotiques. La lame est un mélange de fibres de bois et de produits synthétiques. Le grand avantage, c’est qu’il est sans entretien avec une finition bois et ne se décolore pas. Il existe de nombreuses teintes et textures qui imitent plus ou moins le bois. Il ne se fissure pas avec le temps grâce à sa dureté. Il est moins coûteux à l’achat que le bois, mais coûte surtout moins cher à l’entretien.

Les dernières technologies en matière de bardage en composite permet à ce matériau d’être imputrescible et hydrophobe. Sa protection aux UVs permet au bardage en composite de garantir aucun changement de couleurs ou de teintes pendant 20 ans. En matière de rapport qualité prix on pourrait comparer le bardage en bois recomposé composite aux fenêtres en PVC.

Le bardage en composite est un matériau écologique. Il est composé de chutes et déchets de bois et de plastique recyclé permettant de lier le bois. De plus, sa longue durée de vie assure une durabilité au produit. Finalement, ce matériau est presque entièrement recyclable. 

Pose - Types de lames

Pose:

Le mode de fixation et d’assemblage des lames en composite est propre à chaque fabricant. En général, sa pose est simple grâce à des système de fixation sous forme de clips qui permettent l’emboîtement des lames. Suivant le type de lame, la fixation peut être visible ou invisible. La pose peut se faire verticalement ou horizontalement.

Il est conseillé de faire appel à un expert pour la pose des lames afin de s’assurer d’une finition propre. En effet, il est souvent nécessaire de faire des découpes dans les lames et de partir avec un alignement très précis. Il est conseillé de suivre quelques règles de base dans la réalisation d’une isolation ventilée et dans la pose d’un bardage pour s’assurer de la durabilité de l’ouvrage.

Le système de pose est à prendre en considération car les pièces sont exclusives au fabricant. Le prix est à surveiller dans le budget d’une façade ventilée en bardage composite. Par contre le fabricant prévoit tous les accessoires pour réaliser une façade en bardages avec les meilleures finitions.

Type de fixation invisible pour un bardage en composite

Ce qui faut prendre en compte lors du choix d’un bardage en composite ce sont les accessoires proposés tel que :

  • les baguettes d’angles
  • les embrasures
  • les grilles anti-rongeurs pour les lames d’air
  • le système fixation des lames sur le châssis en bois ou aluminium
  • la connexion entre le bardage et les tablettes des fenêtres
  • le service après vente, trouver des pièces pour réparation ou transformation

Types de lames:

Classique

Claire-voie

Bardeau

Le bardage en résine

Les lames ou clins en résine vinylique ou acrylique  sont aujourd’hui les plus performantes. Ce bardage ne craint pas l’humidité,  les UV, les moisissures et les insectes comme le bardage en bois.